FLESH 77 "Spectral K" (pogo 030)

by pogorecords

/
  • Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

     name your price

     

1.
03:43
2.
04:44
3.
05:19
4.
5.
02:55
6.
03:23
7.
04:04
8.
9.
05:52
10.
02:59

about

Flesh 77 se forme en décembre 1999 par la fusion de deux groupes, NRV et TRIBE, qui, chacun de leurs cotés, ont donné une vingtaine de concerts avec notamment : SHOUT, ALESTE, ...
Le groupe est alors composé de 5 personnes : Jérome (batteur), Bruno (bassiste), Enzo (sampler), Gael (guitariste) et Bruce (guitariste/chanteur).
Dés janvier 2000 il donne leur premier concert avec ABDOMENS de Poitiers. Le style est alors du métal, influencé par LOUDBLAST et OVERSOUL, avec une touche discrète de sample. Durant cette année 2000 le groupe fera parler de lui au Cric Crac festival où il partage l'affiche avec ABKHAN, DREADFULL, IMPROVISATOR DUB et ZURRIBANDA et lors d'un tremplin musical où il finiront premier aux votes du public.
Début 2001 Enzo (sampler) quitte le groupe, c'est donc à quatre que les FLESH 77 font la première partie d'OVERSOUL à Angoulême au Mars Attack.
En septembre, 2 nouveaux membres rejoignent le groupe : Julien (sampler) et Dédé (guitare) ; Bruce abandonna alors la guitare pour se consacrer uniquement au chant. Le groupe reprend alors tous ses compositions pour les retravailler à 6, le style musicale va alors évoluer et se rapprocher de FEAR FACTORY, CLAWFINGER, MASS HYSTERIA ou BOOST.
En 2002 la nouvelle formation effectue quelques concerts remarqués à Montauban, Toulouse, La Rochelle en compagnie du groupe SLEEPTIME et passe le reste du temps en répet afin de préparer l’enregistrement de leur premier opus .
En 2003 les FLESH 77 entre dans le collectif SUBCORE ( qui réunit les groupes: DROPSY, INSIDE CONFLICT, [P.U.T], R.A.B HOP et SLEEPTIME ).
Ils effectuent de nombreux concerts à Angoulême (la nef), Cognac (West rock),..... et partage la scène avec AQME, FREAK KITCHEN, CREEP AC, WATCHA, JMPZ, .....
C'est aussi en 2003 qu'ils enregistrent leur premier album intitulé " Spectral K " avec Yann PILLAS
au studio de l'ombre. Le mixage à été fait à Blois au studio pôle nord par Fred NORGUET et c'est Jean Pierre BOUQUET qui a réalisé le mastering à Paris à l'autre studio.
L'album sera produit par P.O.G.O. Records (P.U.T, SLEEPTIME, ABDOMENS... ), le booking du groupe sera assuré par le collectif SUBCORE. La sortie de l'album est prévue pour le 20 Mars 2004, et sera accompagnée d'une multitude de dates à travers la France.

MAGAZINE / FANZINE / RADIOS / WEBZINE

ROCK SOUND
FLESH 77 a un article dans le n°124 (Mai 04).

METALUZINE
La fusion de NRV et TRIBE aboutit à la formation actuelle FLESH 77, créée fin '99 et ne stabilisera son line-up qu'en 2002. Celui-ci est composé de 6 membres : Bruce (vocals), Gael (guitare & vocals), Dédé (guitare), Bruno (basse), Julien (samples) et Jérôme (batterie). Les affaires peuvent alors commencer... et en 2003, l'enregistrement de "Spectral K" débute au studio de l'Ombre. Le résultat est très prometteur, tant au niveau de la production qu'au niveau des compositions hargneuses. La puissance est de mise dans "Spectral K" un mix de thrash, de hardcore et de death metal. 10 titres nous sont servis avec des gros riffs et un gros son de guitare, sur une batterie percutante. Le chant est assuré par Bruce et Gael, alternant le hardcore et le thrash/death. Les samples sont posés subtilement dans les morceaux sans dénaturer le côté metal mais au contraire apporte une petite touche personnelle. "Spectral K" est un album à découvrir de suite.

KANGOUROU
Un groupe qui nous vient du 16.. Et bien décidé à en découdre à ce qu'on m'a dit... d'ailleurs une petite mise au point se fait dès les premières notes.car oui le groupe évolue dans le hardcore nouvelle vague. c'est à dire puissant mais agrémenté de samples ( un peu à la Mass Hysteria) le tout avec des textes en francais. et comme dirait Lionel de pogo records (ça va vous détruire les oreilles).. Moi perso qui ne suit pas fan de ce genre musical et bien , je dois admettre que j'ai bien accroché sur les 10 titres présents. sinon la pochette est bien foutue et le son magnifique mais faut dire que l'album a été enregistré par Yann Pillas et mixé par le grand manitou Fred Norguet.

LE FANTASTIQUE
Comment décrire Spectral K ? C'est impossible ! Car Flesh 77 nous offre là un album unique, sorte de world nu-metal qui puise dans toutes les cultures en nous claquant dix énormes chansons en pleine face ! Et dès le premier morceau : " Toxic Trace ", on en prend pour son argent ! Ça claque, ça purge, ça déménage, comme dans les meilleures productions d'outre-atlantique et les jeunes loups français. On est à la croisée d'Artsonic, Eths, Rage Against The Machine et System Of A Down (c'est pour faire rapide, car Flesh 77 ne ressemble qu'à Flesh 77 !). Si les rythmiques sont plutôt nu-metal, les arrangements vont bien au-delà : samples et loops sur " Over Game ", " Spectral K ", rythmes technos pour " Keep Out " et " Take no. ", voix et rythmes orientaux sur " Enfance ", voix et rythmes africains sur " Le Magicien ", tout cela servant d'énormes riffs qui entraînent tout sur leur passage : " Over Game ", " Take no. ", " Qui sont-ils ? ", " Le Magicien ". Chaque morceau puise à sa propre source, construit sa propre histoire, érige sa propre atmosphère pour nous entraîner dans des univers à chaque fois différents, chantés tour à tour en anglais : " Over Game ", en français : " Qui sont-ils ? " ou en espagnol : " Helero " (en sachant que le titre n'annonce pas toujours la langue !). Le son est puissant, les refrains parfois répétitifs : " Toxic Trace ", les morceaux alternent passages lourds et éléments plus mélodiques : " Helero ", n'hésitant pas à mêler voix claires et voix hurlées : " Keep Out ", passant de compositions rapides " Le Magicien " à des chansons plus lentes : " Qui sont-ils ? " (qui rappelle Eths) ou torturée : " Use Your Brain ". L'ensemble est inventif, osé, bourré de talent et pour le moins surprenant. Les thèmes s'attaquent à la société, à la vie en générale, glissant des thèmes fantastiques : " Le Magicien ", pour mieux rebondir sur les travers d'un monde qui nous délaisse : " Toxic Trace " et nous surveille à la manière de 1984 d'Orwell : " Qui sont-ils ? ". On ne peut que louer un tel travail ! Avec un petit coup de pouce, Flesh 77 devrait pouvoir percer et en mettre plein la vue à des formations plus anciennes.

ROCK STAR ACADEMY
A l’heure où les NoFlag ou autre Boost se font assez discrets, c’est avec une certaine joie que l’ont découvre la musique de FLESH 77 fortement influencée par les 2 formations précédemment citées à savoir un patchwork de gros riffs metal, une attitude hardcore et un habillage de samples. On retrouve également quelques plans façon l’Esprit Du Clan (« Enfance », « Use Your Brain »). L’album « Spectral K » est donc cohérent dans l’ensemble avec en plus des textes à la fois en français, anglais et espagnol. Allez les voir en live çà doit valoir le détour ! On attend vivement la suite avec un album un peu plus personnel…

METAL ZONE
Formé en 1999 par la fusion des groupe NRV et Tribe, le groupe est alors composé de 5 membres mais en début 2001 Enzo (sampler) quitte le groupe. En septembre arrivent Julien (sampler) et Dédé (guitare). Le groupe est maintenant a 6 et retravaille les anciennes compos en évoluant un style musicale proche de Fear Factory, Clawfinger, Mass Hysteria ou encore Boost. Ils enregistrent leur 1er album en 2003 intitulé "Spectral K", un mélange de death, trash ou encore HxC.
A la première écoute de l'album avec "Toxic Trace" en 1er titre, on sent l'influence du groupe qui est Loudblast et Oversoul. Durant ces 10 titres on a droit à des gros riffs, un chant partagé entre Bruce et Gael tantot death, tantot hardcore et un mélange de paroles en anglais/français/espagnol. "Spectral K" est un bon album de metal qui doit bien donner en live étant donné que l'album a un gros sons.
note : 8/10
SORTIR
Flesh 77 a enfanté d’un nouveau monstre, gros son métal enregistré par Yann Pillas au studio l’Ombre et mixé par Fred Norguet.

LES CUIZINES
FLESH 77 se compose de 6 membres : un batteur, un bassiste, un sampleur, deux guitaristes et un chanteur. Issu du collectif SUBCORE, qui réunit des groupes comme Inside Conflict, P.U.T et Sleeptime, les Flesh 77 sortent leur premier album “Special K”: une bonne occasion de découvrir ce groupe plein d’énergie.
RADAR
Premier album, enregistré avec Yann PILLAS au studio de l'Ombre, mixé par Fred NORGUET. 10 titres de métal ambitieux, au son apocalyptique, qui rend un peu de l’efficacité du groupe sur scène...

RADIO COLORIAGE
Nous sommes en Décembre 1999, le bug a lieu avant l'heure: les groupes NRV et TRIBE fusionnent pour formé FLESH 77. Les cinq membres de l'époque partent directement en LIVE: première partie d'ABDOMENS en Janvier 2000 puis le prix du public au festival Cric-Crac (face à ABKHAN ou les IMPROVISATOR DUB). FLESH 77 est déjà reconnu alors qu'il n'a aucune galette dans les bacs.
En 2001, malgré une première partie d'OVERSOUL Enzo (samples) quitte le groupe. Quelque temps plus tard (en septembre) Julien et Dédé (respectivement attribués aux samples - fallez bien remplacé Enzo- et à la guitare) entrent dans le groupe et apportent une modification au niveau du son vers une ligne plus proche de FEAR FACTORY ou CLAWFINGER voir BOOST pour la référence française. Mais toujours pas de tarte à se mettre dans la face, cependant l'année 2002 voit une montée de la crème puisque entre des concerts prestigieux en première partie de SLEEPTIME, FLESH 77 se penche sur l'enregistrement du futur premier album. Mais avant la sortie de "Spectral K" en Mars/Avril 2004, il reste bien du chemin. Une route qui se trouve toute tracée sur la voix du Métal Fuzion. Une fusion de Métal tribal pour les rythmes; et d'électro pour ...les samples (vous avez dit quoi à propos des samples; que vous les aimiez?).
L'autoroute se transforme en voix royale grâce à l'entrée de FLESH 77 dans le collectif SUBCORE (INSIDE CONFLICT, P.U.T. ou ...SLEEPTIME) car nos trasheurs de bitume partagent l'affiche de groupes ENORME comme EUX: AQME, FREAK KITCHEN, CREEP AC ou WATCHA.
Et ENFIN, ENFIN!, sort le premier album de FLESH 77 intitulé "Spectral K" avec encore et toujours des noms plus que connu sur notre scène Métal française:
_Fred NORGUET au mix dans le studio "Pôle Nord" de Blois (pour le département contactez votre tonton qui travaille à la poste); et _Pierre BOUQUET pour le mastering à "L'autre Studio" de Paris(si vous ne connaissez pas le département contactez votre tata qui travaille à l'éducation national;beaucoup de fonctionnaires dans la famille? Dure!).
Ca y est enfin "Spectral K" sort (en Mars/Avril 2004) et si on n'avait pas su que ce mets subtil (tout est relatif) fut si longtemps préparé on se saurait demandé à votre propos :
_"Mais qu'est ce qui le/la rend comme cela?"

ROCK STAR ACADEMY
• sélection du mois de mai 2004 sur RSA (www.rsa.zi.mu) et vainqueur aux votes du public

01) FLESH 77 : "Spectral K" (24.33 %)
02) S.O.H. : "Living Creatures" (23.84 %)
03) V13 : "Pudique" (21.41 %)
04) BABYLON PRESSION : "Négative Génération" (10.46 %)
05) CHIVAN : "Split : Chivan / The Apollo Program" (9 %)
06) HELLBATS : "Fast'n'Heavy" (5.35 %)
07) SECOND RATE : "Last Days Of Glory" (3.16 %)
08) KWASHIORKOR : "Dismay" (2.43 %)

NAWAK POSSEE
Voici donc les 6 de Flesh 77 qui rentrent sur scène sur un fond de sample électronique. Et des le premier morceau, même si la salle est pleine au cinquième, on sent que les Flesh ne sont pas venus pour grignoter les miettes d’Inside Conflict qui était initialement prévu mais ils sont plutôt là pour montrer qui ils sont et défendre leur très bon CD « Spectral K » dont le titre éponyme sert d’intro. « Toxic Trace » prouve ensuite que les Flesh ont leur place parmis des noms comme Sidilarsen, Mass Hystéria ou Boost. La voix de Bruce est bien complétée par les deux grateux qui laissent parfois penser à un double chant.
Même si la salle met du temps à se bouger les fesses, elle ne boude pas non plus les Flesh qui ont deux obstacles à surmonter, ils ne sont pas les régionaux de l’étape et ils ne sont pas tête d’affiche. « Keep Out » montre que les Flesh ne sont pas vraiment décider à suivre bêtement un mouvement mais veulent le personnaliser. Le refrain chanté et pas gueuler donne un sacré atout aux Flesh même si le T-Shirt « ANAL + » du bassiste pourrait faire croire le contraire. C’est à se demander si les « NO ONE » ont bien fait de se reformer … Les Flesh empruntent à gauche et à droite et mixent tout ça avec leur propre vision de la musique et surtout un maximum de fun et de sincérité, cela se voit.
Bruce communique avec le public. Il déconne mais c’est sincère et ça n’est pas simplement pour attendre que l’accordage soit terminé.
Le chanteur de Sleeptime (qui est aussi manager de SUBCORE un collectif actif avec de bons groupes comme Inside Conflict, Jenx, Sleeptime ou encore Flesh) vient sur 2 ou 3 morceaux filer un coup de main à Bruce et les deux chanteurs se renvoient la balle à merveille.
Les samples sont omniprésents dans la musique de Flesh et cela leur permet de sortir du lot car la musique samplée n’est pas seulement électronique mais aussi orientale sur quelque morceaux. Bruce se permet une petite danse du ventre et il se met par la même occasion le public dans sa poche.
Le batteur qui malgré son grand âge devrait rester chez lui balance une rythmique qui vaut le détour (hein papy trash !). Bruce utilise le français, l’anglais et l’espagnol ce qui permet de changer de registre « Helero » en espagnol est super efficace alors que « qui sont-ils ? » nous met la même claque mais en français cette fois. « Enfance » est dédiée à tous les enfants victimes de la guerre et du travail dans le monde. Respect les gars et pour le geste et pour la chanson qui remet les pendule à l’heure.
Je vois sur la set-list « Refuse resist » et là je me dis que c’est un peu bizarre pour un groupe de balancer une reprise vers la fin du set. Mais encore une fois on sent tellement que les Flesh font ça avec leurs tripes et principalement pour se faire plaisir que cette reprise passe avec succès et on en redemande. Cela vaudra aux Flesh un rappel avec Julien de Sleeptime sur un « Use your Brain » qui renvoie dans les cordes pas mal de groupes. Cette dernière chanson pour conclure un set qui a mis la salle Animatis en sueur et cela n’était pas gagné d’avance… Bravo.

FRENCH METAL
Le premier album de flesh 77est assez impressionant de qualité, de maturité et de maitrise des influences. Naviguant entre le power metal d’un Machine Head et le néo metal d’un Mass Hysteria, période « Contraddiction », Flesh 77 puise dans ces influences pour envoyer une musique tour à tour percutante, mélodique, orientale, jumpante, bref qui nous donne sérieusement envie de bouger, qui prend aux tripes et qui est prete à passer en boucle dans vos platines pendant un bon moment tellement vous aurez du mal à vous en défaire. La démarche musicale du combo me fait un peu penser à Boost, à savoir une multitude d’influences aussi diverses que variées qui sont bien digérées et qui donnent ces 10 titres.
Fusion ou néo metal, bien malin sera celui qui saura coller une étiquette sur Flesh 77. « Toxic trace », « Over game », et « Keep out », les 3 premiers titres, passent à une vitesse phénoménale et on est de suite pris dans l’ambiance. Bien domage que « Spectral K » ne sorte qu’un an après le « Biotop » de Sidilarsen car les ressemblances sont assez nombreuses et le succés du second pourrait faire de l’ombre au premier, c’est ce qu’on redoute en tous cas ! Mais Flesh 77 a largement de quoi convaincre et n’est en aucun cas une réplique de Mass Hysteria ou de Sidilarsen. « Enfance » est un morceau qui fera surement longtemps partie des tracklists live de Flesh 77, avec son intro orientale et son refrain percutant et évasif, une merveille sur toute la ligne ! « Use your brain » n’est pas en reste et doit foutre un putain de bordel sur scéne, à la croisée de Clawfinger et de L’esprit du clan. « Le magicien » et « Take no » sont une sorte de reléve des années 2000 de groupes comme No one is innocent et Spicy box. On tient peut être avec Flesh 77 le lien qu’il manquait entre les groupes novateurs des années 90 et les groupes des années 2000 qui expérimentent et qui se cherchent encore. La production signée Yann Pillas et le mastering signée Jean Pierre Bouquet sont des modéles de gros sons, on en prend plein la figure et surtout plein les oreilles. On se demande encore ce qui pourrait empecher Flesh 77 de devenir un gros nom de la scéne metal Française ! Avec un premier album d’une telle diversité et d’une telle qualité, le fait de rester dans l’ombre des groupes actuels constituerait une véritable injustice !!!! L ‘avenir nous le dira …
Note : 18/20.

RADIOS
• Diffusions sur radio FPP (Paris), émission « Konstroy » en mars
• Diffusions sur radio Béton (Tours) en mars et avril
• Diffusions sur radio Triage, émission « 442ème rue » en mars
• Diffusions sur radio Coloriage (Bourgogne / Franche Comté), émission « die metal » en mars, avril, mai, juin, juillet et septembre
• Diffusions sur radio FMR (Toulouse), émission « saturations métalliques » en aout
• Diffusions sur radio Arverne (Clermont Ferrand) en septembre
• Diffusions sur radio 666 (TROYES) en juin

CLASSEMENT METAL RADIO COLORIAGE MARS 2004

1 FLESH 77 SPECTRAL K POGO REC
2 OOMPH! WAHRHEIT ODER PFLICHT SUPERSONIC / GUN / BMG
3 NEOSPASTICS PLASTICLOVE NAPALM REC / SPV / SRIRACHA SAUCE
4 COLLAPSE HUMANS AUTOPROD
5 AQME ep POLAROIDS & PORNOGRAPHIE AT(H)OME / BMG
6 WORMACHINE WORMACHINE NEXT MUSIC / BOYCOTT REC
7 CLONE INC. XY NIGHT & DAY / TSUNAMI
8 36 CRAZYFISTS A SNOW CAPPED ROMANCE ROADRUNNER
9 KLONE DUPLICATE KLONOSPERE / MUSICAST
10 SOULFLY PROPHETY ROADRUNNER

OVERCOME RECORDS
FLESH 77 Spectral K (POGO)
Attention ici nous avons à faire avec une formation qui monte qui monte dans la scène Neo Metal française. Sur une base très teinté par des groupes français à la Lofofora, Watcha, Pleymo… et des trucs plus « Hardcore » Boost et Black Bomb A… le tout en plus Metal et avec le gros son !
442EME RUE
FLESH 77 : Spectral K (CD, P.O.G.O. Records/Subcore/ Musicast)
Aux confins du métal et du hardcore il y a un no man's land qui devient sérieusement embouteillé. Il est vrai que, parfois, ces 2 genres font preuve d'affinités, électives ou pas, certaines. Quand le hardcore se targue de grosses guitares en fusion ou quand le métal prend de la vitesse, on ne sait plus très bien à quel saint (sein ?) se vouer. Flesh 77 sont de ces groupes à se balader sur cette corde raide métal-core. Avec confiance et agilité qui plus est. Il ne s'agit pourtant là que d'un premier album, preuve que les groupes français ont fait de sérieux progrès quant à l'assimilation des rouages qui sous-tendent toute volonté de "carrière" un tant soit peu crédible. Illustrée de samples qui aérent le tout, la musique de Flesh 77 est lourde et puissante, reposant sur des riffs peu enclins à la rigolade. Assez basique, ce métal évite les pièges de l'errance sonore souvent plus propice à la débandade qu'à l'efficacité. Et puis le vert leur va si bien.

METALADDICTION
Dans une scène actuelle emmenée par des groupes comme Slipknot et KoRn, Flesh 77 amène de la fraicheur et du renouveau. Très inspirés mais néanmoins originaux, les "petits gars" de Flesh 77 nous balancent une bonne claque dans la g***le. Leur 1er album, Spectral K, joue sur tout les tableaux et nous offre un petit voyage grâce à de nombreux et variés samples mêlant rythmes orientaux endiablés et la vigueur de la musique éléctronique. Des riffs puissants suivis par une batterie bien emmenée nous entrainent dès la 1ere écoute dans un véritable pogo intérieur ! Sur scène, Flesh 77 envoit une 2eme claque: énérgiques, endiablés, ils enchainent les morceaux et déchainent la foule. Ils se font plaisir et transmettent celui-ci au public bien heureux de s'en prendre plein les feuilles ! Avec Spectral K et des concerts bien menés, Flesh 77 déroulent leur propre tapis rouge vers le haut de la scène française. Groupe à suivre!!!!

CORE AND CO
Flesh 77 est née en décembre 1999 de la fusion de deux groupes NRV et TRIBE. Ils évoluent dans un style électro-métal avec des influences multiples tels que Loudbast (pour les moments grosses guitares), Mass hysteria (pour les samples) ou encore Sidilarsen. Et c’est donc « Spectral k », leur premier opus, que je vais chroniquer pour le plus grand plaisir des fans de gros métal. L’album débute par « Toxic trace », une chanson bien rentre dedans avec des paroles en anglais et des riffs incisifs. Cela ce poursuit avec « Over game » qui est de la même veine que la précédente mais cette fois ci avec un chant en français (Un peu à la Reuno de Lofo). Ce qui est bien dans Flesh 77 c’est la variété des plans. Que cela soit au niveau du chant ou de la musique c’est souvent assez original et différent à chaque chanson. De ce cd nous retiendrons aussi des titres tels que « Keep out » avec son refrain tubesque, « Qui sont ils » ou encore « Le magicien » qui est vraiment envoûtant. Cette première livraison de Flesh 77 est donc de bonne qualité. On attend la suite avec impatience.

NAWAK POSE
FLESH 77, nom tiré d’une chanson de LOUDBLAST, mais il ne s’agit néanmoins pas de death ou de brutal métal. Le groupe est à classer plutôt entre un BOOST ou un MASS HYSTERIA et est parvenu à livrer un CD en se dépêtrant de leurs influences.
Le chant est principalement en anglais avec des chœurs bien posés qui sont entourés de samples et de guitares saturées. Bruce, le chanteur, passe de phases chantées à des phases braillées sans problème, ce qui donne parfois l’impression que deux chanteurs se renvoient la balle. Le groupe incorpore parfois des couplets en français soutenus ensuite par des refrains en anglais. Le cas de " Over Game" illustre l’utilisation parfaite des deux langues sur un même titre.
On garde toujours BOOST et MASS en tête, car Bruce arrive à mixer les voix de K-shoo et de Crass parfaitement. " Qui sont-ils ? " est un exemple qui passe mieux car en français.
On portera l’attention sur le titre " Enfance ", avec ses samples orientaux mais surtout sur la volonté du groupe de parler de ce qui le touche et notamment du malheur des enfants, que cela soit au travers d’une guerre ou du travail imposé. " J’en pleure aussi / Victimes", la seconde partie étant reprise par les chœurs.
" Use your Brain " frise méchamment le Hardcore avec le chanteur de SLEEPTIME qui vient compléter le double chant. Ce titre est le plus direct et aussi l’un des plus accrocheur. Ce qui caractérise peut-être FLESH 77 c’est le plaisir, qui se sent dans cet album: plaisir de voir leurs efforts récompensés. Et même si cet album ne révolutionne pas le genre, le groupe fait déjà preuve de volonté, de passion ainsi que d’une certaine maturité qui manque souvent à des premiers albums.
Bravo pour l’attitude ainsi que pour ce LP aux nombreuses qualités. Un exemple à suivre.

INTERVIEWS
sur
- metaladdiction.fr.st
- Core and co
- Metal choc
- Radio coloriage


METALLAND
Flesh 77 fait partie de ces groupes qui savent écouter et profiter de tout ce qui s'est fait avant eux. Certes ils oeuvrent dans la vague fusion néo métal (vive les étiquettes!!!) chère à la derniére génération de métalleux mais par moment ils arrivent à se rapprocher d'une musique flirtant avec celle que faisait par exemple No One (morceau Keep Out) ou bien Mass Hysteria, ou encore Lofofora ("Enfance"). Tout cela pour vous dire qu'ils alternent voix claire et voix grave version hardcore/death, rythmique puissante et des samples boostant les morceaux ou bien, au contraire, assez décalés mais qui ne dénotent jamais avec les compos. Et comme tout cela est associé à des grands noms et talents du mixage (Mr Norguet) et du mastering (Mr Bouquet) et bien vous aurez dans els mains une galette de qualité. Et je reprendrai une phrase d'une pub bien connue et au passage d'un des chroniqueurs de radio coloriage : "Mais qu'est ce qui la rend comme ça" et la réponse est (pour ceux qui n'ont pas suivis)"Spectral K" de Flesh 77 bien sûr. A noter que si vous n'avez pas le temps d'écouter tout l'album écoutez au moins le morceau "Le Magicien" ou comment être original en alliant mélodie et puissance.

WIL RECORDS
Membres du collectif Subcore, les 6 furieux proposent un metal tendance Clawfinger ou Fear Factory, du lourd quoi ! Et côté artillerie, le groupe est plutôt bien armé : samples, batterie de ouf, chant guttural et plus doux, guitares qui coupent les riffs au couteau (pas un couteau suisse, plutôt un couteau de boucher...)... En plus, ils sont allés mixés avec un certain Fred Norguet et ont confié leur mastering à Jean-Pierre Bouquet, c'est vous dire le gros son qu'ils ont ! Un groupe qui mérite largement sa place aux côtés d'autres combos du même genre et qui n'a surtout pas à s'en faire car les 10 titres qui composent cet album arrachent tout ! En plus, ils ont des textes en français et ça passe nickel comme sur "keep out".Contact : http://www.flesh77.com

credits

released May 24, 2013

tags

license

all rights reserved

about

pogorecords Épône, France

P.O.G.O is DIY label since 1993
P.O.G.O. : Pour des Oreilles Grandes Ouvertes // For Wild Open ears
Boss: Nicolas & Lionel Beyet
We begin like a fanzine (2 series : 11 issues + 3 HS) and become quickly a label (tape, digital, vinyl & CD)
we like punk, metal, electro, noise, sludge, dub, emo, ambiant ... be open and curious or go away!
... more

contact / help

Contact pogorecords

Streaming and
Download help