Crawling In sludge "Tarzé a crvéa" (pogo 040)

by pogorecords

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD 9 tracks

    Includes unlimited streaming of Crawling In sludge "Tarzé a crvéa" (pogo 040) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €10 EUR or more 

     

1.
02:22
2.
03:41
3.
4.
06:16
5.
6.
04:48
7.
8.
06:21
9.

about

CD 9 tracks

CRAWLING IN SLUDGE est composé d’anciens membre
d’INSIDECONFLICT. Baloo (chant), DDave (bass) s’associent
à Tchootch ( guitar) et T.Sam(batterie) ex Dynasty’s Bastard)
pour former ce groupe de ROCK-STONER-SLUDGE dont les influences vont de CROWBAR à ENTOMBED en passant par DOWN, MOTORHEAD, METALLICA, CLUTCH…
Les membres de CRAWLING IN SLUDGE, grâce à leur expérience , bénéficient d’une solide expérience scénique(environs 450 concerts),
Fin 2008, une démo 5 titres est enregistrée afin de démarcher labels et concerts en 2009.
Il seront en studio, début juillet 2010 pour , l'enregistrement de leur 1er album à sortir courant janvier 2011, sur le label POGO records. Attention , les textes de l'album seront chantés en langue poitevine
Crawlinginsludge666(@)myspace(.)fr

ON TOUR!!! GIGS!!!
08.05.2013: HELP
08.05.2013: Barbeuzieux @ Bar Le Central
09.05.2013: Poitiers
10.05.2013: Tours
11.05.2013: Paris - TBC
15.06.13: Bressuire (79) @ bar le discret + SILVER MACHINE
07.09.2013: Gizé (86)
12.10.2013 Iteul (86) Dark Vives FEST
26.10.2013: Bressuire @ salle Emeraude + 7 Weeks + Noïd

CHRONIQUES
La première démo du groupe en 2009 intitulée Grease In Life m'avait permis de faire connaissance avec Crawling in Sludge, groupe poitevin de ... sludge. Aujourd'hui ils sont de retour avec un premier album nommé Tarzé a Crvéa via le label POGO Records. Mais Tarzé a Crvéa, Quétou qu'ol'est ?
Le groupe a décidé de jouer la carte locale en utilisant des vocaux chantés en poitevin (le titre de l'album Tarzé a Crvéa peut se traduire par Va mourir !) et une illustration de pochette qui reprend le blason du Poitou (en optant pour une palette allant du gris au noir). Et pour la musique ? Bah couillon ! C'est du sludge ! "Enferàie" est une introduction instrumentale qui débute avec des samples de pluie d'où s'extirpe quelques sons de cloche. La guitare acoustique prend le morceau à son compte pour se faire rapidement balayer par la lourdeur de la rythmique et la guitare grasse qui prennent le relai. Le mid-tempo made in CiS est lancé et ne nous quittera que rarement tout au long des 9 titres qui composent cette galette. "3 min" entre en scène et les vocaux de Baloo varient entre bourrus accrocheurs, quelques arrachages de gorges et mélodiques (surtout sur les refrains). La section rythmique composée de DDave à la basse et T.Sam à la batterie offre une assise en béton, support parfait pour que la guitare de Tchootch vienne planter ses accords écrasants. "Supjhe cojhé" est encore plus lent qu'une cagouille en plein sprint avec un mid-tempo lourd où les vocaux résonnent comme autant de plaintes.
"Le pllat", malgré plus de 6 minutes, rentre directement dans le tas à grands coups de riffs groovy pour un tempo qui varie entre élevé et pesant. "L'oume den la tue-vers" est dans la même veine que les deux premiers titres en misant tout sur une lourdeur intense avant qu'une accélération ne lance un solo fort bien exécuté. Le groupe nous offre un moment d'accalmie avec "La mariéne", titre acoustique qui permet de faire une petite pause avant d'attaquer les 3 derniers titres. "Prdéque mégraesir" et "Lés tolls" viennent encore nous pigougner avec de très bonness variations de rythme. Et l'écoute se termine avec un bon brûlot comme on les aime. "Chés buns mouments" nous acache la tête et donne le virounâ à force de changements de tempos. Quoiqu'il en soit le groupe n'est pas là pour tartasser, ça beugne comme il se doit et on se fait crocheter dans les règles. La boucle est bouclée avec la réapparition des samples de pluie et de cloches que l'on trouvait sur l'introduction
Sans révolutionner en rien le genre Crawling in Sludge s'en sort une fois de plus avec plus que les honneurs.
www.lechantdugrillon.fr/Chroniques-Metal-1692-crawling-in-sludge-tarze-a-crvea.html

Du sludge de Poit-Poit, voila qui est intéressant, le dialecte de la préfecture de la Vienne y étant employé.
Passé le premier morceau qui fait guise d'intro ambiante, on nous assène quelques bons coups histoire de se secouer dès les premiers instants de " 3 min ". Tiens, c'est marrant, j'ai l'impression de comprendre le poitevin rien qu'à la lecture de ce titre. Celui-ci continuera à nous diffuser une certaine puissance, associée à une ambiance plus rentrée en elle. Une atmosphère que l'on retrouve sur " Supjhe cojhé " tandis que la force y est moindre.
Mais pour contenter les violents, " Le pllat " et " L’oume den la tue-vers ", heureusement j'ai fait un copié-collé pour l'écrire, embarquent tout sur leur passage. On peut tout de même noter ce côté ambiant typique du groupe sur la fin du premier de ces deux morceaux.
Le groupe calme le jeu avec " La mariéne " d'une légèreté assez inattendue, mais bienvenue après ces ébauches de force. Le son remonte petit à petit, d'abord par un bon gros " Prdéque mégraesir ", lui même dévasté par " Lés tolls " qui se conclue en donnant tout mais d'une manière très fine, amenant par-là une certaine originalité. " Chés buns mouments " est un morceau assez costaud, sans non plus rechercher la force à tout prix. Et pour terminer sur une note donnant bien le ton à deux faces de l'album, c'est en finesse que cela se fait.
C'est du bon sludge, on ne va pas s'en priver et avec en plus l'originalité de langage, ça permet à CRAWLING IN SLUDGEde se placer et d'intéresser sans se renier.
crawlinginsludge.canalblog.com/archives/2011/11/01/22542685.html

"(...) Donc voilà les amateurs de Sludge devraient apprécier cet opus à sa juste valeur les autres risquent de ne pas trop accrocher et c’est tant pis pour eux. "
www.spellboundwebzine.net/crawlinginsludge.html

french-metal.com/chroniques/crawlinginsludge.html#.UjcDdX_ft8U

www.facebook.com/crawling.insludge

credits

released September 20, 2012

tags

license

all rights reserved

about

pogorecords Épône, France

P.O.G.O is DIY label since 1993
P.O.G.O. : Pour des Oreilles Grandes Ouvertes // For Wild Open ears
Boss: Nicolas & Lionel Beyet
We begin like a fanzine (2 series : 11 issues + 3 HS) and become quickly a label (tape, digital, vinyl & CD)
we like punk, metal, electro, noise, sludge, dub, emo, ambiant ... be open and curious or go away!
... more

contact / help

Contact pogorecords

Streaming and
Download help